Selon l’inspecteur départemental de l’élevage, Mamadou Moustapha Cissé,  la grippe équine a déjà 408 ânes dans le département de Linguère. Il indique que les ânes en divagation sont les plus touchés par cette maladie causée par de forts vents accompagnés de poussière.

Ces animaux accélèrent la propagation de la maladie en sillonnant les marchés hebdomadaires et les points d’eau Pour limiter les dégâts, le service départemental de l’élevage a pris des mesures telles que la sensibilisation des propriétaires, à travers les radios communautaires, l’isolement des ânes touchés et la destruction des cadavres.

Mamadou Moustapha Cissé a tenu à préciser que la grippe équine est guérissable.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE