Alors que Macky Sall boucle son septennat à la tête du Sénégal ce 25 mars, l’économiste Meïssa Babou dresse une liste des mauvais points récoltés par le chef de l’État lors de son premier mandat et qui devront être corrigés lors du second. « Les grands défis de ce quinquennat sont de corriger les ratés de son septennat. Sur le plan des investissements, les parents pauvres ont été la santé et l’éducation », a-t-il dit dans L’Observateur.

Selon l’universitaire, « l’agriculture n’a pas atteint l’autosuffisance alimentaire promise en 2017 et reste encore traditionnelle, tout comme l’emploi n’a pas été au rendez-vous, malgré une croissance chantée, parce qu’elle n’était pas inclusive ». Meïssa Babou d’ajouter : « Il y a également le manque d’eau, la facture d’électricité qui coûte encore trop cher et le volet santé, hormis la Cmu, qui été complètement oublié par Macky Sall ».

LAISSER UN COMMENTAIRE