La mission d’observation électorale, une entité déployée par  l’Union Européenne, a « salué la transparence et le calme notés dans le déroulement des élections mais aussi, la participation des électeurs qui ont fait preuve de maturité et de citoyenneté ».

La mission note par ailleurs qu’elle se réjouit, malgré quelques incidents notés, de l’aspect sécuritaire car, poursuit l’un des représentants de la mission, « la sécurité déployée par le ministère de l’Intérieur pour la protection des candidats a été d’un bon rendement ».

Selon Helena Valenciano, à travers les observations faites par la mission, les procédures concernant le scrutin ont été respectées et se sont avérées très consensuelles durant toute la journée du 24 février.

Les déclarations contradictoires des différents candidats,  juste après le vote, ont été signalées aussi par la mission. Cette dernière remarque que les instances habilitées comme la Commission nationale de recensement des votes à donner les bons résultats se sont levées pour édifier l’opinion.

« Le scrutin a été libre », estime Hélena Valenciano,  même si, relève-t-elle,  « le climat électoral était caractérisé par un manque de confiance ». « Cela n’était pas trop visible, car tout s’est passé dans le calme et la sérénité », relativise-t-elle.

Par ailleurs, la mission, attendant les résultats provisoires des élections, espère que les étapes qui suivent seront entourées  de transparence jusqu’à la fin du processus.

LAISSER UN COMMENTAIRE