« Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable », justifie le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Après des attaques (…) sans précédent », la France a décidé de rappeller son ambassadeur en Italie pour des « consultations », annonce le Quai d’Orsay, jeudi 7 février, dans un communiqué. « Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable », déclare la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

« La France a fait, depuis plusieurs mois, l’objet d’accusations répétées, d’attaques sans fondement, de déclarations outrancières que chacun connaît et peut avoir à l’esprit. Cela n’a pas de précédent, justifie le ministère. Avoir des désaccords est une chose, instrumentaliser la relation à des fins électorales en est une autre. »

En début de semaine, le vice-président du Conseil italien a rencontré des « gilets jaunes » à Montargis (Loiret). Une rencontre qualifiée de « nouvelle provocation » par le ministère des Affaires étrangères. « Cette nouvelle provocation n’est pas acceptable entre pays voisins et partenaires au sein de l’Union européenne », avait déjà regretté le Quai d’Orsay jeudi 6 février.

Neila@Neila

Cela fera date : la France rappelle son ambassadeur à Rome pour consultations. Le communiqué du Quai d’Orsay ⤵️

40 personnes parlent à ce sujet

 

Auteur: Francetvinfo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE