Dans un entretien accordé à l’Observateur, le ministre du Pétrole et de l’Energie a expliqué les avantages et les retombées de l’exploitation des ressources pétrolières et gazières. Selon Mansour Élimane Kane, avec l’ancien Code pétrolier, l’Etat du Sénégal gagnait pas plus de 50% des revenus pétroliers générés par les projets, grâce à trois canaux principaux. Il s’agit de la part dans le partage des revenus, de la part de Petrosen et les impôts et taxe. Cependant, informe le ministre, avec le nouveau Code, le Sénégal va gagner davantage entre 65 et 75% de ces revenus, grâce à l’augmentation des parts de participation de Petrosen, la limitation des taux annuels de recouvrement des coûts pétroliers, l’introduction de la redevance dont les taux sont appliqués directement à la production brute. A cela, poursuit le ministre, il faudra ajouter notamment le portage des 10% de participation de Petrosen en phase d’exploitation et de développement, le paiement d’un bonus de signature au profit de l’Etat non recouvrable et l’augmentation des loyers superficiaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE