Le Magal de Touba a été un prétexte pour les professionnels du secteur basé à Dakar et environs de vendre leurs stocks de poulets. Ainsi, après cet événement religieux où le « Berndel » occupe une bonne place, Moutons, chameaux, bœufs et poulets ,rien n’a été laissé au hasard pour gratifier les pèlerins des mets les plus succulents. Conséquences : Dakar est en rupture totale de poulets de chair.
Dakar est en proie à une rupture totale de poulets de chair. Et cette situation tient au grand Magal de Touba où tous les stocks ont convergé dans le cadre du « Berndel » qui occupe une place de choix dans ce grand événement marquant le départ en exile de Khadimou Rassoul. Ainsi, après le Magal, au sein des professionnels de cette filière, impossible aux ménages Dakarois de trouver un seul poulet de disponible sur le marché. Seulement du côté de ces professionnels, l’on minimise cette pénurie car pour ces derniers, dans 15 jours le gap ne sera plus qu’un vieux souvenir.
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE