Me Moustapha Dieng, membre du pool d’avocats constitué pour défendre Baba Ndiaye alias Ngaaka Blindé n’est pas surpris par la décision de la Chambre criminelle qui s’est déclarée incompétente à juger l’affaire. Le rappeur est inculpé pour délit de complicité de contrefaçon de billets de banque, altération de signe monétaires.

« On s’y attendait parce que c’est ce que dit la loi. La Chambre criminelle est rigoureusement incompétente à statuer sur cette affaire », a avoué Me Dieng. Il espère que l’affaire sera enrôlée le plus rapidement possible en correctionnel. « Nous voulons que cette affaire soit enrôlée au plus tard courant 2018. C’est une attente forte de la communauté des artistes et de la jeunesse active sénégalaise. Nous allons le voir pour que le dossier soit enrôlé le plus rapidement possible », a indiqué la robe noire. Qui avoue que la détention provisoire de son client est difficile avant de rassurer que ce dernier la vit avec philosophie puisqu’il n’a jamais varié dans ses déclarations. « Il n’a jamais été dans son esprit de commettre quelque infraction que ce soit. Il a commis des fautes d’imprudence, mais jamais il n’a voulu verser dans quelque trafic que ce soit. Cela nous allons le démontrer à l’audience », plaide Me Moustapha Dieng.

Le jeune rappeur de la banlieue est poursuivi pour les chefs de complicité de contrefaçon de billets de banque, altération de signes monétaires ayant cours légal sur le territoire national. Son sort se trouve désormais entre les mains des juges du tribunal de grande instance de Dakar qui statuent en matière correctionnelle.

 

Auteur: Aliou Diouf – Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE